Transition Sao Paulo

Le premier projet que nous avons filmé pendant ce voyage était le mouvement de Transition à Houston au Texas. Le dernier projet que nous avons filmé pendant ce voyage était le Mouvement de Transition à Sao Paulo, au Brésil.

Et ce n’était pas une coincidence. Nous avions choisi ce premier projet parce que nous avions beaucoup entendu parler du Mouvement de Transition et nous voulions en apprendre plus. C’était aussi le dernier projet visité parce qu’après avoir vu tout ce que nous avions vu pendant plus d’un an de voyage nous étions convaincus que le Mouvement de Transition était le projet le plus porteur d’espoir pour le futur, et que de rejoindre ce Mouvement est la chose la plus utile que chacun d’entre nous peut faire pour la planète.

Qu’est-ce qui rend le Mouvement de Transition si cool? Partiellement, il s’agit de leur attitude. Comme le décrit très justement Isabela Menezes de la transition Granja Viana dans la vidéo: “Il se répand à une vitesse très rapide essentiellement parce que c’est un mouvement positif. Un mouvement qui apporte de la tristesse et de la souffrance n’est pas durable.” C’est une idée simple, mais elle est tellement puissante, tellement vraie. La plupart des gens en ont marre d’entendre à quel point notre avenir est sans espoir et horrible, ils en ont marre d’entendre que les multinationales contrôlent leurs vies – ils savent déjà tout cela. Même si beaucoup ne vont pas l’admettre, même si le fait de savoir cela n’a pas changé leur vie, ils savent que c’est vrai. Ce qu’ils attendent c’est quelqu’un qui vienne leur dire ce qu’ils peuvent y changer, quelqu’un qui leur montre le chemin à suivre. Et c’est exactement ce que fait la Transition. Il parle de défis a priori insurmontables tels que le changement climatique et la montée inexorable des prix du pétrole et puis il explique un processus en 12 étapes qui permet de construire une communauté qui soit assez forte pour pouvoir gérer ces problèmes, une communauté résiliente, proactive et préparée, une communauté qui est plus forte que le changement climatique et le pic pétrolier.

Chaque communauté (une ville, un quartier, une école, etc) suit les mêmes étapes mais arrive à des solutions qui lui sont propres, des solutions purement locales. Il n’y a pas deux initiatives de transition identiques. Brasilandia est une communauté urbaine marginalisée, où la lutte contre l’exclusion sociale et l’injustice est aussi importante que la lutte environnementale. Granja Viana est un quartier opulent dont les habitants peuvent s’acheter tout ce dont ils ont envie et qui doivent apprendre à se restreindre pour le futur de leurs enfants.

A Brasilandia, la sécurité alimentaire implique l’enseignement aux personnes intéressées comment cuisiner avec des fruits et légumes et de construire des potagers urbains pour amener des produits frais et abordables dans la communauté. A Granja Viana, la sécurité alimentaire vient par le biais d’un marché fermier qui permet aux fermiers locaux de continuer à travailler la terre et de préserver une ceinture verte et une zone agricole viable dans une région qui est continuellement mise sous pression par la croissance de l’une des plus grandes villes du monde qui semble s’être emballée.

Et pourtant, ils travaillent ensemble. Monica et Isabela racontent dans leur interview comment les gens des Brasilandia ont des compétences qui sont utiles pour les gens de Granja Viana et vice versa. A Granja Viana, par exemple, les gens produisent énormément de déchets, alors qu’à Brasilandia, les ressources étant moindres, il y a beaucoup plus de pression pour préserver et éviter les déchets. Brasilandia a pu enseigner à Granja Viana comment gaspiller moins. Et Granja Viana a aussi enseigné des choses à Brasilandia. Par exemple, le mode de vie plus opulent des habitants du quartier résidentiel leur a appris à mieux gérer l’argent et à faire des budgets. Ils ont ainsi pu partager leur expérience avec les gens de Brasilandia, en les aidant à démarrer des petits business et à gérer leurs ressources financières de manière plus efficace.

L’ensemble du Mouvement de Transition est infusé des valeurs de la Charte de la Terre. Du premier principe “Respect pour la Terre et la vie dans toute sa diversité”, jusqu’au dernier “Promouvoir une culture de tolérance, non violence et paix”, les principes de la Charte de la Terre traduites en action communautaire forment le mouvement de Transition. Ces deux branches du mouvement de transition travaillent dans des écoles pour “Intégrer au système d’éducation et à la formation continue les connaissances, les valeurs et les compétences nécessaires à un mode de vie durable.” La liste est encore bien plus longue. Et c’est pour cela que le mouvement de Transtion est tellement incroyable – parce qu’il est tellement entier, qu’il couvre tous les domaines, il est un véhicule pour amener le monde entier vers un plus bel avenir.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>