Ressources

Nous avions l’envie de partager avec vous les livres, sites internet et films qui nous inspirent et qui peut-être pourraient vous inspirer aussi!

Pour le moment, il y a deux thèmes fondamentaux: l’environnement et l’Afrique. Nous voudrions aussi avoir un thème “Amériques” bientôt (mais on a pas mal de lecture à faire avant cela!). Il ne s’agit évidemment pas d’une liste exhaustive ni même définitive mais simplement d’une petite liste très subjective de ce que nous avons lu et vu ces deux dernières années et que nous avons trouvé intéressant et de qualité.

Pour les francophones, cette liste peut être un peu frustrante car les livres recommandés sont essentiellement en Anglais. Si vous avez lu des livres similaires en Français, merci de me contacter pour que je puisse les ajouter aussi.

Si vous avez la moindre recommandation ou commentaire à nous faire, n’hésitez pas une seule seconde!


Afrique

Avant tout, si vous partez voyager ou travailler en Afrique, nous vous recommandons chaudement la lecture du livre “African friends and money matters” de David Maranz (uniquement en Anglais malheureusement). Dans ce livre, Maranz, un anthropologue qui a longtemps travaillé en Afrique, reprend 90 situations analysant le rapport qu’on les Africains avec l’argent et les différences avec la culture occidentale. La lecture de ce livre a grandement facilité notre voyage et notre compréhension de la culture africaine. Si vous ne deviez lire qu’un seul livre sur l’Afrique ce devrait être celui-là!

Africa: a Biography of the Continent (Africa en français) de John Reader. Il s’agit d’un classique indispensable pour toute personne qui se pose des questions sur ce continent. Reader a entrepris de rassembler dans un livre  très accessible des sources sur la géologie, l’anthropologie, l’archéologie et la linguistique notamment  afin de reconstruire l’histoire du continent depuis ses origines jusqu’au génocide rwandais. Absolument édifiant, nous ne pourrions tarir d’éloges au sujet de ce chef-d’œuvre.

A Continent for the Taking: the Tragedy and hope of Africa (en anglais seulement) de Howard C. French. Un ancien correspondant du New York Times, basé pendant 25 ans en Côte d’Ivoire, décrit ses expériences dans les pays africains qui l’ont marqué. Il raconte non seulement les difficultés rencontrées pour faire son travail mais il prend aussi soin de replacer chaque pays dans son contexte historique. Ses racines africaines-américaines lui donnent une voix originale et forte.

Africa: Altered States, Ordinary Miracles (en Anglais seulement) de Richard Dowden, les mémoires d’un journaliste britannique, correspondant pour the Independent. Il prend une quinzaine de pays et retrace l’histoire de chacun d’eux. Il se perd parfois dans un imbroglio d’anecdotes et de faits qui rendent la lecture de ce livre un peu frustrante mais nous y avons trouvé toute une série d’informations très utiles. Le récit de ses deux années en Ouganda comme jeune professeur d’Anglais vaut le détour. Il présente aussi quelques sujets tels que l’Asie (lire la Chine) en Afrique ou le SIDA sous une lumière intéressante.

The state of Africa de Martin Meredith (en anglais seulement). Cet historien britannique retrace l’histoire de l’Afrique post-indépendance. Ce livre plaira aux racistes qui pensent que les problèmes de l’Afrique sont dus aux Africains uniquement. Les moins ignorants y trouveront un manuel d’histoire assez complet sur une période très spécifique. Je pense qu’il est bon de le lire après le livre de Reader.

Nous avons lu beaucoup d’autres livres que nous voudrions vous conseiller mais voici déjà quelques auteurs que nous avons lus et apprécies: Chinua Achebe, Wole Soyinka, Chimamanda Ngozi Adichie, Moses Isegawa, Amadou Kourouma, Nadine Gordimer, J.M. Coetzee, Riczard Kapucinski, Alexandra Fuller, Peter Godwin, Susan Williams, Antjie Krog, R.W. Johnson, Max du Preez.

Un livre remarquable est celui de Wangari Maathai Celle qui plante les arbres (Unbowed en anglais), une féministe kenyane qui a remporté le prix nobel en 2004 pour son projet environnemental de Green belt Movement. Sur la RDC, il y a notamment Congo: plunder and resistance de David Renton, David Seddon et Leo Zellig , le classique Les fantômes du roi Léopold d’Adam Hochschild ou les livres de Gérard Prunier. Enfin, il y a l’unique De l’inégalité parmi les sociétés (Guns, Germs and steel en anglais) de Jared Diamond  qui tente de répondre à la question de savoir pourquoi les européens ont conquis (presque) le monde entier. Ce livre ne parle pas uniquement de l’Afrique mais il permet de prendre du recul par rapport à l’histoire du monde (rien que ça).

Il y a aussi un très beau documentaire qui résume bien la vie en Afrique subsaharienne: “Kinshasa Symphonie” de Claus Wischmann and Martin Baer (http://www.kinshasa-symphony.com). Le spectateur suit les musiciens de l’orchestre symphonique de Kinshasa pendant plusieurs jours et voit ainsi la force positive qui touchera immanquablement le voyageur en Afrique. Un superbe message d’espoir face aux difficultés que vivent au quotidien des millions d’Africains.

Nous avons lu quelques livres sur l’aide au développement et l’aide humanitaire qui sont aussi des sujets abordés dans certains des livres précités. Ainsi, L’aide fatale” de Dambisa Moyo, “Le fardeau de l’homme blanc: L’échec des politiques occidentales d’aide aux pays pauvres” de William Easterly, “The bottom billion: why the poorest countries are failing and what can be done about it” de Paul Collier (en Anglais uniquement); “L’Afrique peut-elle s’en sortir? Pourquoi l’aide ne marche pas” de Robert Calderisi sont quelques exemples parmi bien d’autres.


Environnement

Changement climatique

“Six degrés: que va-t-il se passer?” de Mark Lynas. Paru en 2004, ce livre est malheureusement encore d’actualité. Ce journaliste britannique y fait une compilation des études scientifiques qui traitent des différents scénarios possibles en fonction du nombre de degrés de réchauffement climatique. Un livre de sciences pour grand public, il permet de bien saisir les enjeux et la gravité de la situation. Indispensable.

“Comment les riches détruisent la planète” et “Pour sauvez la planète, sortez du capitalisme” par Hervé Kempf. Au moins on ne pourra pas lui reprocher de ne pas avoir des titres clairs. Dans ces livre, Kempf, journaliste français engagé de longue date, fait le rapport entre la crise sociale et la crise écologique. Faciles à lire, claires et très engagés.

“Eaarth” de Bill McKibben (en Anglais uniquement) est un livre- coup de poing sur le changement climatique. Paru en 2010, McKibben explique dans ce livre, concis et parfois drôle, en quoi le monde d’aujourd’hui est différent de celui d’hier et en quoi il est urgent de se préparer face à ces changements.  C’est ce livre qui nous a donné l’envie de nous engager plus concrètement. Nous vous conseillons de le lire en même temps que d’autres personnes dans votre entourage car ce livre risque bien de vous retourner (surtout si vous ne connaissez pas trop le sujet) !

“Hot: living through the next fifty years on Earth” de Mark Hertsgaard (en Anglais uniquement). Comme son titre l’indique c’est un livre qui explique les différents défis qui attendent l’humanité dans les 50 à 100 prochaines années. Là où McKibben est plus cynico-comique, Hertsgaard écrit plutôt en tant que père d’une petite fille née en 2005. Il aborde les questions sous cet angle et en ce sens, c’est un livre qui devrait plutôt être lu par des parents qui peuvent s’identifier à l’auteur. Ceci dit, il explore de manière plus complète que McKibben les solutions qui existent de part le monde.

“Storms of my grandchildren: the truth about the coming climate catastrophe and our last chance to save humanity” de James Hansen. (en Anglais uniquement). Lorsqu’une éminence grise de la NASA adopte un ton aussi alarmant, il est plus que temps de s’inquiéter. Ce livre, qui est un essai de vulgarisation scientifique par l’un des premiers scientifiques américains a avoir étudié le climat terrestre, est parfait pour ceux qui veulent approfondir leurs connaissances en climatologie. Il faut pas mal s’accrocher mais cela faut vraiment la peine.

“Merchants of doubt: how a handful of scientists obscured the truth on issues from tobacco smoke to global warming” de Naomi Oreskes et Erik Conway (en Anglais uniquement) est un livre qui nous a beaucoup aidé à mieux comprendre toute la mouvance climatosceptique (particulièrement aux Etats-Unis où elle est extrêmement virulente et antidémocratique) et à mieux discerner les enjeux politiques et économiques derrière la question du changement climatique. Une belle manière de boucler la boucle sur le sujet.

Les sites que nous visitons régulièrement:

www.ipcc.ch/home_languages_main_french.shtml: le site officiel du Groupe d’Experts intergouvernemental sur l’évolution du climat. Le GIEC rédige un rapport tous les six ans sur cette question. Le rapport de 2007 est une référence en la matière et peut être lu ici www.ipcc.ch/home_languages_main_french.shtml. Nous attendons avec impatience le rapport de 2013!

www.reporterre.net: le site crée par Hervé Kempf, pleins d’articles et intervenants intéressants. A lire.

www.realclimate.org: (en Anglais) un site d’information extrêmement bien fait par des scientifiques reconnus.

www.grist.org: (en Anglais) un e-journal spécialisé en matière d’environnement. Fort branché sur les States.

www.climateprogress.org: (en Anglais) le blog de Joe Romm, un physicien et spécialiste du climat élu comme le blog le plus influent en la matière par Time magazine.

www.ted.com: (en Anglais) un site absolument extraordinaire reprenant des conférences données dans des matières aussi diverses que les sciences, le design, technolgie, business, etc. Une référence.

www.marklynas.org : (en Anglais) le site de l’auteur du livre “6 degrés”, avec les nouvelles récentes en la matière.

www.columbia.edu/~jeh1/: (en Anglais) pour suivre les aventures du Dr. James Hansen, auteur de “storms of my grandchildren” et de nombreux articles scientifiques sur le climat.


L’alimentation

Waste: Uncovering the global food scandal de Tristram Stuart (uniquement en Anglais il me semble) est le livre le plus positif qu’il soit sur le sujet. Bien sûr, lorsque l’auteur commence à décrire les milliards de tonnes de nourriture qui sont jetés chaque année par les pays riches, on a juste envie de hurler mais il a la bonne idée de parler des solutions dans chaque chapitre. Il va vraiment jusqu’au bout de sa conviction (que nous partageons entièrement) que “le pouvoir d’achat du consommateur est le nouveau visage de la démocratie” et donne toutes les données essentielles pour convaincre chacun d’entre nous de faire le nécessaire pour mettre fin à ce scandale.

The Omnivore’s Dilemma de Michael Pollan est un des livres clés qui nous a introduit à la complexe question de l’alimentation humaine. L’auteur, un journaliste américain reconnu, analyse l’origine de quatre repas. Son enquête l’amêne des champs de maïs transgénique de l’Iowa jusqu’à la ferme ultra-écologique de Joel Salatin en passant par l’industrie du bio. C’est passionnant, bien écrit et il changera à jamais votre perception de la nourriture.

The end of food de Paul Roberts (www.theendoffood.com) un livre très utile pour comprendre le système extrêmement complexe de la chaîne alimentaire humaine, de ses origines et de ses conséquences. Ce livre est d’autant plus indispensable que le système est en train de s’écrouler comme cela  se voit un peu partout maintenant et qu’il offre des solutions. A lire de toute urgence et à faire passer!


L’énergie

“The end of oil” de Paul Roberts (en Anglais uniquement). Paru en 2005 et donc pas du tout récent par rapport à une problématique qui évolue à toute vitesse, ce livre est néanmoins très intéressant pour ceux qui veulent en savoir plus sur le pétrole OPEC, le pétrole non-OPEC, les énergies renouvelables, l’hydrogène et de manière générale, sur la géopolitique de l’énergie. Il y a des centaines d’autres livres sur le sujet mais pour le moment, nous n’avons lu que celui-là. Toute référence est la bienvenue.


Les Solutions

Le manuel de Design (Permaculture: a designer’s manual) de Bill Mollison est la bible du permaculteur. C’est un livre extrêmement riche qui est l’ultime source d’informations pour ceux qui veulent aménager leur terrain selon les principes de la permaculture. Mollison explore tous les climats possibles et il présente pleins d’idées géniales en matière de construction et d’aménagement de jardins. Feuilleter ce livre fait rêver!

Gaia’s Garden: A Guide to Homescale Permaculture de Toby Hemenway est une bonne introduction aux principes de la permaculture et il montre de manière très claire et vivante comment il est possible de les appliquer dans différents climats. Beaucoup plus accessible que le manuel de design, c’est une lecture agréable et instructive.

“Manuel de Transition: de la dépendance au pétrole à la résilience locale” de Rob Hopkins. Un livre génial et indispensable. Rob Hopkins est le fondateur du mouvement en transition (www.villesentransition.net) et explique comment y participer dans ce livre qui retrace aussi dans les grandes lignes les problèmes de changement climatique et de pic pétrolier. Positif, actif et clair, à lire par tout le monde et particulièrement par ceux qui veulent bouger mais ne savent pas comment!

“Le pari de la décroissance” de Serge Latouche. La décroissance est un concept très présent dans la permaculture qui nous touche beaucoup. Latouche est l’un des grands penseurs en la matière. Il a écrit  pas mal d’autres livres  mais nous n’avons lu que celui-là (pour le moment).

“Cradle to Cradle: Créer et Recycler à l’infini” de William McDonough et de Michael Braungart. Repenser notre manière de construire, produire, créer etc. Génial. Ce livre a connu un succès retentissant notamment aux Pays-Bas où rien n’est conçu sans penser C2C (cradle to cradle). Pas de greenwashing ni de greenbashing, juste du bon sens et du positivisme!

“La bionique: lorsque la science imite la nature” d’Agnès Guillot et Jean-Arcady Meyer et “Biomimicry: Innovation inspired by Nature” de Janine M. Benyus sont deux livres sur le sujet passionnant de la bionique et de son potentiel de transformation de notre société.

“Natural Capitalism” et ” The Ecology of Commerce. revised edition” de Paul Hawken ou comment faire du business de manière écologique. Bonne référence pour les businessmen avec une vision. Hawken (www.paulhawken.com) est très actif dans le domaine et boosterait n’importe quel pessimiste!


Films/documentaires

www.storyofstuff.com : des petites animations sympa sur des thèmes environnementaux, la plus connue étant “the story of stuff” sur les déchets. Existe aussi en version française.

“L’île aux fleurs”: court métrage brésilien sur la question des déchets. http://vimeo.com/9482097?ab

“Je mange donc je suis” : un petit film sur le système alimentaire mondial vu de l’Europe, un bon complément au livre “the End of Food”. http://vimeo.com/7893617

“Food, inc” un documentaire sur la production de l’alimentation aux USA. http://vimeo.com/20364442?ab

“Waste = food” est un documentaire sur le principe de Cradle to Cradle ou comment créer et recycler à l’infini. vimeo.com/15266520?ab

“Le monde selon Monsanto”: un documentaire sur l’une des compagnies qui voudrait bien décider de ce que mangeront les Hommes.   www.youtube.com/watch?v=P_RhMe4iN8o

“Inside job” un documentaire bien foutu sur la crise financière de 2008 et ses conséquences. C’est bien de se souvenir de tout cela de temps en temps.  www.imdb.com/title/tt1645089/

2 Responses to Ressources

  1. Pingback: Permaculture in Mexico | permacyclists

  2. Frenay Patrick says:

    Bonjour!

    Par rapport à vous, je suis 1/100è ‘globe trotter’, en bus et à pied, de préférence, même si j’ai certains souvenirs de suffrance extrême dans des minibus bondés en Afrqiue (je fais 1.9m…)

    Administrateur du Gracq (et amis des 2 autres associations cyclistes belges), j’aimerais pouvoir inviter l’un d’entre vous à un débat sociétal; à partir de vos expériences, se poser des questions sur le modèle de ‘développement’ que nous continuons à soutenir… que les gouvernements soient de ‘gauche’ ou de ‘droite’, sans vergogne par rapport aux effets indirects ‘tellement lointains’…

    Cordialement,

    Patrick

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>