Amazanga

Les peuples indigènes occupent une place particulière dans le mouvement environnemental. En tant que défenseurs de leurs terres et protecteurs de certains des derniers écosystèmes intouchés au monde, ils sont facilement identifiés avec des lieux tels que l’Amazonie. Ils se battent depuis plus de 500 ans contre la colonisation et l’appropriation impérialiste de leur terre. Ils représentent la force et la persévérance dont nous aurons tous besoin pour faire face aux défis qui viennent. C’est pour cela que la Charte de la Terre dit explicitement qu’il faut affirmer “le droit des peuples indigènes à leur spiritualité, leurs connaissances, leurs terres et leurs ressources, ainsi qu’à leurs propres moyens d’existence traditionnels et durables.”

Lorsque nous étions en Equateur, nous avons eu l’opportunité de voir le combat des peuples indigènes – et leur réussite – de très près. Nous vous présentons les Santis, une famille qui a une longue lignée de shamans et sage-femmes derrière elle. Pendant des décennies, les Santis étaient responsables d’un grand terrain dans la forêt Amazonienne qu’ils appelaient “Purina” – où la forêt sert d’école et où les shamans enseignent à leurs enfants et à la communauté l’usage des plantes et le fonctionnement de leur environnement naturel. Une Purina est exactement le genre d’endroit dont le monde a besoin aujourd’hui – un immense bout de forêt où nous pouvons observer les merveilles du monde naturel.

Avec le développement de l’exploitation de la forêt pour des intérêts financiers, et plus particulièrement la recherche de pétrole dans l’Amazonie equatorienne, les Santis ont perdu leurs terre. Un oncle fut payé par les compagnies pétrolières et rapidement tout accès à leur Purina leur fut refusé. Commence alors une longue bataille juridique menée avec d’autres communautés pour récupérer leurs droits sur la forêt mais c’est en vain. Lorsqu’ils perdirent le procès, ils décidèrent de ne pas déseséperer et de se mettre au travail. Ils organisèrent des visites guidées pendant plusieurs mois et réunirent tout l’argent que les membres de la famille possédaient pour racheter leurs droits sur le terrain.

Aujourd’hui, le travail continue. Les fermiers non-indigènes possèdent les terres autour de la Purina ancestrale des Santis, où ils coupent les arbres pour élever du bétail. Les Santis mettent de côté tout l’argent qu’ils peuvent dans l’espoir de pouvoir racheter ces terrains pour y planter des arbres et tenter de ramener la forêt à cet endroit.

Le plus chouette c’est que tout le monde peut faire partie de cela- la Purina est aujourd’hui globale! Récemment, les Santis ont lancé “l’école de Guayusa”, une initative financée par des dons faits par des Américains et des Européens et qui a pour but d’enseigner la médecine traditionnelle, le shamanisme, et les études de sages-femmes pour un public plus large. L’école est au coeur de la forêt sacrée que les Santis ont sauvée de la destruction, et qui était il y a longtemps la terre de leurs ancêtres. Et bien sûr, tout bénéfice qui proviendrait de l’école aiderait la famille élargie à survivre et à acheter plus de terre.

La semaine que nous avons passée chez les Santis était l’une des expériences les plus inspirantes et les plus touchantes de notre voyage en Amérique Latine. Non seulement font-ils preuve d’un exceptionnel dévouement, de courage et d’amour pour la forêt qu’ils protègent, mais leur courage face aux soldats, aux compagnies pétrolières et leurs propres gouvernements pour garder leur terre et leur mode de vie, sont particulièrement puissants. Nous pourrions tous apprendre énormément de choses des communautés indigènes telles qu’Amazanga.

Et bien sûr, nous avons tous besoin d’une Purina.

One Response to Amazanga

  1. jimmy santy says:

    Esta chevere tio edu !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>