Vipassana

Voici le lien vers quelques photos de notre année en Afrique

Voilà déjà un an que nous sommes sur la route et nous avons passé une année merveilleuse!
D’autant plus qu’elle se clôture par une découverte spirituelle magnifique. Et oui, j’ai dit “spirituelle” car ce n’est pas tout de passer ses journées à pédaler dans des paysages superbes et de rencontrer des gens géniaux, notre voyage a aussi un aspect spirituel !  Les cyniques du fond peuvent rigoler…

Je dois vous prévenir tout de suite que je parle de spiritualité sans Dieu. Personnellement, j’ai passé 21 ans dans l’enseignement catholique et si je me sens très touchée par le message de Jésus (“Aime ton prochain…”etc), je me sens aussi très éloignée de l’Institution. Quant à Dave, son éducation religieuse plus complexe  que la mienne – faite d’un mix savant de christian science, de judaïsme pratique et d’athéisme moderne- l’a éloigné de toutes les religions.

Partis en athées convaincus, nous avons survécu à de multiples tentatives de (re)conversion par des chrétiens de toutes dénominations. Nous avons finalement accepté le fait que nous n’avions pas la foi, ni en dieu(x), ni en un Esprit (magique, bienveillant ou malveillant). Nous savions aussi que nous n’étions pas à la recherche d’un substitut, de rites, de rituels, de traditions ou de croyances New Age ou autres. Malgré cela, nous voulions, nous aussi, pouvoir replacer nos petites vies dans un cadre plus larges qu’elles.

Depuis quelques temps, nous savions que notre réponse se trouverait plus à l’Est mais n’avions jamais pris le temps de vraiment chercher. Des amis nous avaient parlé d’une forme de méditation, appelée Vipassana, qui a changé leur vie. Ils nous avaient expliqué qu’il y avait des centres dans le monde entier pour apprendre la technique. Nous pensions garder cela pour l’Asie (chaque continent a pour nous un thème) mais le temps passant, nous nous sommes rendus compte de plusieurs choses:

Premièrement, le fait est que nous sommes heureux. En fait, nous n’avons probablement jamais été aussi heureux de nos vies mais nous nous rendons compte que ce bonheur est fragile car il dépend de circonstances extérieures que nous ne maîtrisons pas. Si l’une de ces conditions venait à disparaître (genre plus de vélo pour raison de santé), nous ne serions plus aussi heureux.

Deuxièmement, malgré le fait que nos vies soient parfaites en ce moment, nous ne pouvons nous empêcher d’être tourmentés par nos démons ou par des désirs d’avoir plus, toujours plus. Cela nous a particulièrement frappés lorsque nous avons pédalé pendant 3 mois dans des régions quasi-désertiques. Le face-à-face constant avec notre esprit sans moyen de le contrôler est un exercice pénible et fatigant que nous ne tenons plus à répéter.

Enfin, cette année de voyage nous a offert beaucoup de sentiments extrêmes telles que la colère envers les hommes (pour la destruction environnementale par exemple) mais aussi beaucoup d’amour pour ces mêmes hommes qui sont fondamentalement extraordinaires et bons. Nous voulions apprendre à cultiver les sentiments positifs et à réduire les sentiments négatifs.

Ces trois constats combinés à la lecture du “Plaidoyer pour le bonheur” de Mathieu Ricard, nous ont amenés à chercher un centre de méditation Vipassana avant d’arriver en Asie. Par chance, le seul centre en Afrique est en Afrique du Sud, près de Cape Town! Mieux encore, il y avait un cours de dix jours fin octobre. L’occasion était trop parfaite et en trois clics, nous étions inscrits.

Alors Vipassana, c’est quoi? Nous n’en savions pas grand chose si ce n’est qu’un journaliste new-yorkais décrit l’expérience ainsi: “Si à la fin, on a l’impression de quitter Shangri-la, c’est parce qu’au début, on a l’impression d’être à Guantanamo.” A mon avis, à Guantanamo, ils se disent qu’une retraite Vipassana c’est le Club Med mais la plupart des gens en liberté seraient d’accord avec cette description.
L’aspect Guantanamo c’est notamment dix jours de silence total, l’interdiction de quitter le centre pendant ce temps, la séparation hommes-femmes stricte,  l’interdiction de consommer de la viande, de l’alcool ou du tabac, le lever à 4 h du matin (oui, il y a un 4 h du matin!) et 11 heures de méditation par jour.

La méditation c’est quoi? C’est être assis en tailleur sur un coussin et observer – sans visualisation, ni répétition de mantras- sa respiration naturelle quand elle entre et sort par le nez. Onze heures par jour.
La technique se complique un peu le 4ième jour : il faut apprendre à se concentrer sur les sensations physiques éprouvées dans chaque partie du corps, de la tête et pieds et des pieds à la tête. Le but est de rester d’humeur égale (équanime) tout le temps quel que soit le caractère de la sensation (agréable ou non). Parfois, en méditant, on éprouve des sensations géniales et parfois, on a juste mal au ventre. Les deux sont bons, il faut juste l’observer et l’accepter sans créer de désir pour les sensations de flottement ou d’aversion pour le mal de ventre.

Au début, je “méditouille” dans le genre: une respiration – deux respirations et hop! je me retrouve dans un de mes milliers de scénarios ou de souvenirs. Le temps que je me rende compte que je suis partie, 10 ou 20 minutes sont passées. Et il faut recommencer. Encore et encore. Jusqu’à ce que la concentration devienne meilleure et qu’à la fin, je puisse observer des sensations subtiles dans tous le corps.

Cette technique, enseignée par le Bouddha il y a 2500 ans, est simple et complexe à la fois. L’idée est que nos sentiments sont précédés ou accompagnés par des sensations physiques. Avec beaucoup de pratique, le méditateur peut reconnaître les sensations physiques avant même que le sentiment ne le submerge et en observant les sensations objectivement, il parvient à rester maître de ses sentiments. Pour les gens comme les moines bouddhistes, elle permet d’arriver au Nirvana et d’être complètement libérés. Pour des gens comme Dave et moi elle permet de rester cool dans toutes les situations de la vie. Il est ainsi possible, dit le Bouddha, d’être vraiment heureux.

Et je le crois. Lorsque le dixième jour est arrivé, il était impossible de louper les grands sourires qui s’affichaient sur le visage des gens. Nous étions bien sûr loin d’être libérés mais nous nous sentions tous habités par des sentiments de paix, de joie et de compassion au point que nous avions juste envie de dire à tout le monde: “Faites-le! C’est génial!”.

Je voudrais aussi préciser que cette technique de méditation est universelle, non-sectaire, efficace et gratuite. Ainsi, de par le monde, des gens de toutes les dénominations la pratiquent sans pour autant renier leurs religions. Il ne s’agit pas de se convertir au bouddhisme, loin de là. Vipassana est enseignée dans des prisons en Inde et aux USA notamment et il a été observé qu’il y avait moins de violence et moins de récidives lorsque les prisonniers  la pratiquaient. Elle est gratuite en ce qu’un nouvel élève ne peut rien payer. Il est logé et nourri grâce aux dons faits par les anciens élèves qui ont envie de rendre cette expérience possible pour lui. Si vous n’en avez jamais entendu parler c’est parce qu’il n’y a pas de pub autre que le bouche-à-oreille.

Malgré le règlement assez hard du Centre Vipassana, le plus difficile est bien évidemment de continuer  à pratiquer deux heures par jour… jusqu’à la fin de ses jours. Jusqu’à présent, Dave et moi y arrivons plus ou moins bien. D’ailleurs, les jours où je n’ai pas le temps de méditer le matin, je sens que mon humeur est plus en dents de scie (et cela en à peine 3 semaines de pratique!).

En tout cas, nous étions très heureux lorsque nous avons accueillis la famille de Dave à Cape Town et nous avons passé deux semaines merveilleuses en leur compagnie. C’est probablement parce que sa famille est super mais nous sommes sûrs que la méditation a aussi quelque chose à voir là-dedans…

Maintenant, nous reprenons la route à East London pour découvrir la côte Est de l’Afrique du Sud. Plus d’infos au prochain épisode!

Si vous voulez plus d’infos sur la méditation vipassana, vous pouvez surfer sur www.dhamma.org ou  nous envoyer un email!

Merci de m’avoir lue et merci pour vos messages de soutien!

This entry was posted in South Africa and tagged . Bookmark the permalink.

11 Responses to Vipassana

  1. Tysa says:

    Don’t worry, tho I know you are not, Post cycling will be as good as cycling when you are as in sync with each other as you and Anna are…that ends upp being much more important than where you are. Yes I know you were together in Brussels, but actually , you guys are both different now, happier, dare I say optomistic about the future?? Ha ,Ha
    Love
    Terri

  2. Alex says:

    What???? You made eye-contact on the eighth day??!! I’m gonna report this to the course management ;-)

  3. Permacyclists says:

    But if you tell we won’t get into an ivy league college! On doit t’envoyer un e-mail – on espere que le rentree va bien!

  4. Lionel says:

    Waow, I am impressed !

  5. Luc Ch. says:

    I did a bit of meditation myself here in India (traveling 2 months) but we had to keep the lotus position and my back + legs hurt too bad to keep going. I quit the meditation sessions (but not the yoga course) after 3 days… I’m sure it’s very beneficial though. I hope you were sitting comfortably!

  6. nath says:

    Chers permacyclists,

    Annabel, j’ai eu l’occasion de te rencontrer dans le cadre de mon stage d’avocate, étant moi-même au Barreau un peu avant ton départ! Nous avions d’ailleurs discuté de ton départ et du projet que j’espérais, un jour, réaliser moi aussi!

    Il se fait que, peu avant votre départ, vous avez rencontré l’un de mes tout grand ami: Arnaud de H., qui m’a forwardé l’adresse de votre site il y a qques mois alors que mon mari et moi nous apprêtons nous aussi à prendre la route.

    Depuis lors, Gonzague et moi passons par ici régulièrement histoire de rêver à notre voyage.

    Aujourd’hui le départ est tout proche, je termine ma dernière semaine au cabinet et nous nous envolons pour Bangkok le 4 janvier.

    Je tenais à vous remercier et à vous féliciter pour ce magnifique projet et ce site qui fait rêver les futurs cyclistes que nous sommes.

    Nous continuerons à vous suivre et qui sait, peut-être se croisera-t’on en Asie (lieu de notre périple à nous!).

    Notre site: http://tourdesreligions.wordpress.com/

    Au plaisir de continuer à vous suivre, et rêver avec vous,

    Gonzague et Nath

  7. Permacyclists says:

    Chers Nath et Gonzague,

    Quel super projet vous avez! C’était un plaisir de naviguer sur votre site. Quelle belle idée de s’informer sur les religions à l’heure actuelle. Le projet est ambitieux mais il est en tout cas à la mesure de votre itinéraire! J’imagine que vous avez déjà checké le site de mundubicyclette.be pour une partie de ce trajet? Enfin, il y en a sûrement pas mal d’autres, c’est chouette de voir que la communauté des cyclotouristes s’agrandit de jour en jour! Chapeau pour le tandem! C’est vrai que c’est plus rapide et (un peu) moins fatigant) mais il faut s’aimer vraiment beaucoup, beaucoup ; ) (nous on s’aime beaucoup, beaucoup mais on ne pourrait pas passer un an sur un tandem!) Curieuse de voir comment vous allez le vivre. Aussi, je me souviens bien de notre discussion dans les couloirs de la Chambre du Conseil (dans une autre vie!) et je me demandais si vous êtiez déjà partis. Tu m’avais parlé de 6 mois à l’époque. Personnellement, je pense que vous avez raison de partir un an, cela me semble être le minimum (le seul inconvénient c’est que comme il se dit souvent dans la communauté “une fois parti un an, on ne revient plus!”). Nous suivrons votre périple avec beaucoup de plaisir et nous vous souhaitons une très belle route, de merveilleuses rencontres et que cette aventure vous change la vie! Bon courage pour l’ENORME stress avant-départ, c’est le pire de tout. N’écoutez pas ceux qui vous disent que vous allez mourir. L’écrasante majorité des gens sont gentils! En cas de doute, il faut juste jeter sa télé et son journal par la fenêtre, ils ne servent à rien pour essayer de comprendre notre magnifique monde! N’hésitez pas à m’envoyer un email pour des infos matos, etc. Bonne route!!! Anna & Dave.

  8. Annabelle en Dave
    wij wensen jullie een gelukkig 2011 en nog een mooie reis verder
    groetjes Paula

  9. Permacyclists says:

    Beste Paula,

    Alvast bedankt voor jouw lieve wensen.
    Dit komt een beetje laat maar we wensen jou en jouw familie een zeer mooi en gelukkig 2011.
    We wensen jullie het allerbeste,
    groeten,
    Anna and Dave.

  10. AM says:

    I loved your blog and the heads up it provides to someone who similarily jumped in after a recommendation without much reading. I hope I’ll be able to share my experience on the vipassana in my desert soon :)

  11. Dave says:

    Hi Anne Marie, we hope the update helped! You’ll do well we’re sure, from your site it seems like you’re ready for this. Take care, remain equanimous, and let us know when your blog is updated, we’d love to read how it went!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>